NFS-Mania.com | Need for Speed : Rivals, Most Wanted, World, The Run, Shift 2 Unleashed, Hot Pursuit, Carbon
Le Test

Logo Need For Speed Underground 2


NFSU2 est enfin arrivé!

Voilà un an d'attente enfin récompensé avec la sortie du deuxième volet de la série des Underground. Ils nous en ont fait baver les développeurs avec leurs informations au compte goûtes pendant des mois. Heureusement qu'on a pu se défouler sur la Démo. Trêve de bavardage lançons-nous dans le vif du sujet !



ENVIRONNEMENT ET GRAPHISME

Need for Speed Underground 2 – Environnement Posons le décore: Bayeview ville résolument nocturne, qui dit underground dit course illégal et ce genre de course se doivent d'être faites de nuit. Ne rentrons pas dans les détails de la description de la ville en elle-même puisque une section sur ce site y est consacrée ici. Certaines parties de la ville sont très belles et d'autres moins, certaines textures laissent un peu à désirer et le rendu de la route est vraiment très très moyen. Toujours est-il que lancé à 200km/h on importe peu d'importance à tout cela, mais un peu plus de soin aux textures serrait néanmoins appréciable.

Le temps change en temps réel, le ciel adopte différentes teintes, mais il faut malheureusement reconnaître que cela ne se voie pas trop en course. Par contre, la pluie est de la partie et quand elle se décide à tomber c'est de manière assez brutal et sans transition. Vous aurez en option le choix d'activé les goûtes à l'écran (avec un belle effet de réfraction). Même si la pluie rajoute quelque chose à l'ambiance elle n'a pas beaucoup d'influence sur le comportement de la voiture.

Need for Speed Underground 2 – Environnement Pour ce qui est des voitures rien à redire, la modélisation est parfaite et très détaillées. On ne peut pas en dire autant du trafic qui est vraiment pauvre et mal modélisé. On retrouve tout simplement les même véhicules que dans NFSU1 et laisse toujours la désagréable impression d'être en face de bloque de béton sur rail. Bien mal vous prendra, s'il vous venait à l'idée de les heurter, car ils ont la fâcheuse tendance de vous arrêter net (à part à vraiment vive allure).

Enfin avec une ville ouverte on aurait pu penser que la police sera de la partie et ce n'est malheureusement pas le cas. Bayview est définitivement démuni de commissariat.



PRISE EN MAINS

Très facile à prendre en mains, surtout si vous êtes un habitué de la série. Vous allez vite découvrir que les voitures sont toutes différentes et que certaines voitures sont plus maniables que d'autres. Par exemple une Pontiac GTO s'acquittera très mal de faire un StreetX alors que ça serra une formalité pour le Toyota Corrola (Corrola qui tient le haut du pavé lorsque qu'il est, un temps soit peu, question de faire des bons temps…). Globalement les freins n'sont pas d'une grande utilité en course (tout au plus lâcher l'accélérateur) bien que des épreuves comme le StreetX changent la donne et rend l'exercice plus technique. C'est un peu la même chose qui ce passe avec le frein à main, il est surtout utile en Drift et encore c'est pour faire partir la voiture, après c'est du gauche / droite.

Need for Speed Underground 2 – Prise en main Parlons encore de l'a gestion de la Nitro. Elle est disponible dans tous les modes (à part le StreetX et le Drift) elle permet bien évidemment d'avoir un surplus de puissance, elle se recharge en fonction de vos prouesses sur la route (burn au démarrage, aspiration, passage sans toucher les murs, 1er après un tour, drift, 360°, J-turn, marche arrière,…). Vous avez une quantité définie au départ d'une course et vous pouvez cumuler jusqu'au double de la capacité initiale, de quoi mettre tout le monde d'accord à la fin de la course.
Globalement si vous faites les bon choix de voiture, même en "mode dur", vous pourrez finir le jeu sans trop de difficultés (à part peut-être quelques down hill drift, qui en mode dur, demande plus de points).



MODE CARRIÈRE

Need for Speed Underground 2 – Rachel - Brook Burke Le jeu commence avec une intro du style BD. Pour l'histoire, vous étiez le roi du bitume dans l'ancienne ville, mais votre rival vous a tendu un méchant piège qui vous a conduit dans un grave accident. Vous vous en sortiez pourtant et avec l'argent de l'assurance vous décidez d'aller dans une autre ville pour recommencer tout à zéro.

C'est comme ça que vous vous retrouvez dans la première mission où vous êtes au volant d'une superbe 350 Z. Mais malheureusement, il vous faudra bien vite la ramener au garage. En effet c'est la voiture de Rachel votre coach en quelques sorte et elle vous l'a prêté uniquement pour aller de l'aéroport au garage (ma profitez de faire les courses déjà disponible). Arrivé au garage vous avez le choix entre plusieurs voitures (Nissan 240SX, Peugeot 206, 106, Opel Corsa, Toyota Corolla et Ford Focus)… Vous vous retrouvez bien évidement avec une voiture de série dont les performances n'ont rien de bien existant, mais vous pouvez déjà aller dans un garage et modifié les 1ère pièces de votre future bête de course. Une fois tout cela fait vous avez bien évidement plus un sous, c'est le moment de commencer les courses.

La carte qui permet de trouver les courses est assez bien faite, et le système de navigation (GPS) permet de relier toutes les courses ou garages/ateliers que vous voulez par le meilleur chemin. Attention toute fois c'est un GPS qui n'hésitera pas à vous envoyer à contre sens si c'est plus court ! Les modes de courses sont assez variées puisque le mode carrière en comporte 7 (circuits, sprint, drag, drift, URL, StreetX, outrun). Les URL (Underground Racing League) sont débloqués seulement après avoir faire un certain nombre de courses Y participé vous permettra de débloquer des voitures (pour plus de détails sur les modes de jeu suivez ce lien). Le tuning prend naturellement une place importante, cela peut même potentiellement vous bloquer dans le jeu si vous n'avez pas assez d'étoile de style. En effet chaque partie (vinyles, kit, peintures, néons…) possède un niveau de style, plus vous grimpez dans la catégorie des kit plus votre style augmente. A certain moment dans le jeu il vous serra demandé d'avoir, par exemple, 6 étoiles sur 10 pour débloquer la couverture d'un magasin.

Need for Speed Underground 2 – Rachel - Brook Burke L'histoire est somme toute très peu présente dans le jeu et manque de rythme à ce niveau, les séquences des BD se comptent sur les doits des mains, vous serrez donc plus préoccupé à débloquer des améliorations pour votre voiture que de suivre l'histoire.
Rachel restera présente durant tout le jeu via un system de SMS, elle vous prévient quand des évènements particuliers sont disponibles. Pour ce qui est des pièces débloquées c'est le garagiste qui vous les signal. Pour débloquer des pièces il y a 3 moyens, le 1er est de tout simplement de faire des courses et au fur et à mesure cela débloquera certaines pièces. La 2e est de trouver tous les garages. En effet, quand vous trouvez un nouveau garage vous débloquez en général des pièces et cela permet aussi d'avoir le garage sur le GPS. La 3e est en fait un moyen pour débloquer les pièces uniques, pour ce faire, il faut disputer des Outrun (ou poursuit en français) contre d'autres adversaires dans les rue de Bayview.
Voilà en gros ce que l'on peut dire sur le mode carrière.



COURSE IMMÉDIATE

Ici vous avez accès à tous les modes courses individuellement. Vous pourrez utilisez uniquement les voitures/pièces/circuits débloqué(e)s dans le mode carrière. En plus des 6 modes il y en a un 7e qui vous permet de vous balader dans la ville et de faire, si le cœur vous en dit, quelques poursuites.



MODE ON-LINE

Le mode on-line est une sorte de prolongation du mode carrière. Vous avez un system de classement assez bien fait qui vous permettra de vous mesurer aux meilleurs. Tout les modes sont présent (sauf la route libre).

Need for Speed Underground 2 – Online Le mode on-line n'est pas très pratique à l'usage, le filtre pour les courses est trop restrictif et on perd parfois un temps fou à trouver une course. Il y a une interface pour gérer ses contactes / amis, même si elle pourrait être plus pratique, elle a le mérite d'exister. Attention pour le mode on-line il faut crée une nouvelle voiture, et préparer une voiture pour chaque mode, opération qui peut prendre un certain temps surtout pour les réglages. Les courses peuvent vraiment être sympas et on se laisse facilement prendre au jeu afin de monter dans le classement. Malheureusement il y a parfois les problèmes de connexion ce qui fait que les voitures sautent dans tous les sens et cela devient proprement injouable (particulièrement en URL ou c'est carrément impossible avec 6 voitures). Il faut vraiment avoir une qualité de connexion irréprochable, un comble pour un jeu de voitures qui ne devrait pas demander autant de ressources qu'un FPS par exemple.

Autres point négatif, la pauvreté du parc on-line. Le problème est que à vouloir faire des voitures trop différentes certaines sont mieux adaptées que d'autres pour certain type de courses. Du coup vous trouverez pratiquement la même voiture pour toutes les courses sur circuits ou sprits, la même chose pour le Drag et le StreetX…



MODE LAN

Rien de particulier à dire, si ce n'est qu'il vous faut appliquez le patch 1.2 pour vraiment profiter d'un mode LAN. En effet sans ce patch le jeu essaye de ce connecter au net et si vous n'en avez pas il refusera d'accéder au salon.



AUTRES FONCTIONS

Le menu personnalisation vous permet de mettre en action votre créativité, en effet c'est là que vous pouvez modifier et tester vos voitures.
Le gestionnaire de profils ne contient rien de sorcier et permet comme son nom l'indique de gérer ces différant profils.
Enfin, le menu option vous permettra de gérer toutes sortes de choses comme la qualité des graphismes, la musique, les préférences dans le jeu,… etc.



L'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

Need for Speed Underground 2 – Intéligence Artificielle Là les choses se gâtent, en effet l'IA à la fâcheuse tendance de tricher. En fait, il n'est pas rare (voir systématique) de voir remonter le peloton au dernier tour sans pour autant que votre conduit ait changé. En fait c'est lié au fait que lorsque vous vous plantez il est toujours possible de remonter en première place. C'est une option que l'on peut cocher ou pas en mode "course rapide" intitulé "rattrapage" (mais pas disponible en mode carrière). Si l'option est cochée dans ce cas si vous êtes à la ramasse, il serra beaucoup plus dur de retrouver la première place, inversement si vous êtes bon et que vous gérez la situation vous vous retrouverez assez vite seul en tête.

Le système en soit n'est pas mauvais, cela permet de toujours avoir la pression, mais quand parfois on se retrouve avec un 106 qui vous arrive comme une balle de fusil et qui, arrivée à votre hauteur fait un freinage digne d'un dragster qui déploie sont parachute, il y a de quoi trouvé ça ridicule. Enfin vos adversaires auront tendance à vous rentrer dedans, mais dans la mesure où il y a une absence total de gestion des dégâts cela ne gêne pas outre mesure et rajoute une petite touche de difficulté.



CUSTOMISATIONS

Partie visuelle

Need for Speed Underground 2 – Customisations On arrive ici à la pièce maîtresse du jeu. Par rapport à NFSU1 il faut clairement noter le progrès; plus de pièces et plus d'élément à modifié (rétros, couleur des phares, coffre,…). Les modifications sont séparées en 3 parties : Atelier style, Atelier peinture, Atelier habitacle (il y a un quatrième atelier, mais c'est celui réservé à la mécanique). Il y a tout de même une grande partie des pièces qui étaient déjà présentes dans le premier opus. Les possibilités sont quasi infinies et pour peu que vous ne manquiez pas d'imagination vous aurez toujours un modèle unique. Malheureusement, on ne peut pas dire que toutes les pièces soient de bon goût et pour peu que vous soyez difficile, cela réduit déjà considérablement le nombre de possibilité de combinaison (cela dit, ça reste un avis personnel).


Partie mécanique

Ici c'est une approche complètement nouvelle que prend le jeu par rapport à NFSU1. À la base vous avez le choix entre prendre des pièces individuellement ou par pack. Pas de différances de performances, mais prendre les pièces détachées se révèle parfois moins cher en mode carrière quand vous modifié une nouvelle voiture. Mais sinon rien de différant.

Need for Speed Underground 2 – Customisations Là où il y a un changement majeur c'est au niveau des réglages ! En passent par le menu "Tuning / dyno" y a pas moins de 7 parties sur lesquelles vous pouvez influencer le comportement de la voiture (suspensions, transmission, aérodynamique, pneus et freins, puce, turbo, nitro). Autant vous dire que vous pouvez régler votre voiture aux petits oignions, ce qui en a étonné plus d'un vu le caractère plutôt très Arcade du jeu. Bien sûr si vous êtes allergique à toutes les fonctions qui vous sont proposées vous pouvez vous en passer et finir le mode carrière sans par exemple… mais se serrait dommage de se priver de cette partie importante du jeu qui vous facilitera grandement la vie et vous permet dans de nombreux cas de gagner plus facilement. D'autant plus que si vous voulez vous lancer dans le online, autant vous dire tout de suite que sans réglages vous n'aurez aucune chance !

Autre particularité, vous pouvez aller sur une piste d'essais et changer les réglages à n'import quel moment, afin de trouver le réglage optimal. Il faut réellement saluer l'initiative cela apporte un grand plus au jeu.



CONCLUSION

Need for Speed Underground 2 – Customisations NFSU2 offre de réelles nouveautés par rapport à NFSU1 et n'est pas un simulacre d'add-on comme certaines le pensaient. Les graphismes sont de bon niveau, même si les textures auraient pu être de meilleures qualités. Le mode carrière n'est pas particulièrement long si on s'y met vraiment, mais offre en utilisation normale une durée de vie plaisante. Certain pourrait trouver les circuits répétitifs, mais ce n'est pas comparable aux limitations que connaît NFSU1. Le mode carrière pourra être avantageusement rallongé par le mode on-line. Les sensations de vitesses sont très bien rendu et fait honneur à la série. Les voitures sont modélisées avec une grande précision. En plus, on peut modifier sa voiture à volonté avec un nombre de combinaison énorme.

Cela n'efface pourtant pas complètement les points négatifs comme la pauvreté du trafic, l'intelligence artificielle pas vraiment au point, l'histoire faiblarde, un mode on-line pas toujours pratique et la police en vacances. Mais forcé de constater que malgré tout cela on s'amuse beaucoup au volant et cela ne vous empêchera (ou ne vous a pas empêché) de jouer des heures.



Note: 17/20

Page vue 49799 fois Dernière mise à jour : 31/07/2008