NFS-Mania.com | Need for Speed : Rivals, Most Wanted, World, The Run, Shift 2 Unleashed, Hot Pursuit, Carbon
Need for Speed The Run Preview

Logo Need For Speed The Run


NFS-Mania a été invité par EA Canada à Vancouver du 13 au 15 octobre pour mettre la main sur une version complète de The Run. Bien qu'il s'agisse encore d'une version de débugging (avec tout ce que cela implique), nous avons pu nous faire une idée très précise du jeu. Voilà tout ce que nous savons et ce qui nous a été autorisé de révéler à ce stade. Pour ceux qui ont suivi de près l'actualité, quelques répétitions risquent de se faire sentir, mais c'est aussi un résumé qui vous permettra d'y voir plus clair.

NB : Nous avons retiré l'article sur nos premières impressions écrit lors de notre visite à la Gamescom 2011 puisque cet article recouvre plus ou moins tous les points évoqué ici. Cependant vous pouvez retrouver cette article ICI.
Le mode histoire

Sam et Jack les deux personnages principaux de The Run L'histoire de fond est relativement simple. Jack Rourke (incarné par Sean Faris), un type dont on ne connait pas vraiment son passé. On sait simplement qu'il a besoin de beaucoup d'argent pour se sortir d'une situation plus que délicate, puisque la pègre locale veut lui régler son compte. Sachez cependant qu'il ne sera pas complètement seul puisque Sam Harper, femme d'affaires qui a le goût du risque (jouée par Christina Hendricks), va épauler Jack vers la quête des 25 millions de dollars de cette course qui relie San Francisco à New York. Vous imaginez bien que le pauvre Jack n'a pas les 250'000 dollars pour participer à cette course.

Le décor est planté, il ne vous reste plus qu'à rouler… enfin pas uniquement. Effectivement, pour la première fois, des scènes hors de la voiture vous incitent à bouger vos fesses pour vous sortir de situations délicates. Le moteur physique et graphique Frostbite 2 permet en effet d'animer facilement des personnages (but premier, puisque conçu pour Battlefield 3). Cependant, il ne s'agit pas de séquence à la 3e personne, mais à des QTE (Quick Time Event) qui vous invitent à réussir une certaine combinaison de touches pour passer les séquences.

Les développeurs nous ont affirmé que ce concept inspiré de fameuses épreuves telles que le Gumball ou le Canonball était dans les bacs depuis 6 ans environ. Mais réaliser un tel jeu posait de nombreux problèmes techniques, notamment au niveau de la quantité de décors à produire. C'est là que Frostbite est intervenu, sa conception même permet de produire rapidement une grande quantité de décors.

Télécharger le Player pour voir cette page.

Vous l'aurez compris, le mode histoire n'est pas bouleversant d'originalité et l'on tire une fois de plus sur les grosses ficelles hollywoodiennes pour que ce soit spectaculaire avant tout. Ce qui a également une conséquence néfaste sur l'histoire qui est complètement linéaire. En dehors de quelques variantes mineures dans les phases de QTE, qui sont de toute façon peu nombreuses, vous n'avez aucun choix à prendre en dehors de celui qui consiste à sélectionner votre voiture ou éventuellement prendre un raccourci.

Et encore, durant le mode histoire vous aurez en réalité très peu d'occasions de changer de voitures, ce qui peut se révéler problématique pour certaines courses. Heureusement, les développeurs ont introduit une petite fantaisie qui consiste à changer de voiture lorsque vous passez par une station essence. Cela vous permet de changer de voiture avec pratiquement aucune perte de temps.

Enfin, ce qui fait probablement le plus mal; c'est la durée de vie de ce mode carrière. Comptez entre 6 et 8 heures pour le finir en mode « facile », voire « normal ». Il existe cependant un mode « difficile » qui devrait rallonger cette durée de vie ainsi qu'un mode « extrême » qui n'est débloqué qu'une fois le jeu fini en mode « difficile ». Mais la linéarité du jeu pourrait vous dissuader de recommencer, seul le challenge sera le facteur de motivation. Mais vous verrez que The Run propose plus de choses qu'un simple mode carrière.
Les graphismes

The Run - Ford GT Pour rappel nous étions sur une version non finalisée, il est donc difficile de donner un avis tranché et définitif. Tout ce qu'on peut vous dire c'est que les versions consoles étaient équivalentes avec comme principal défaut l'aliasing, mais qui était nettement moins prononcé qu'à la Gamescom. On ose donc espérer que des ajustements seront encore faits d'ici la sortie. Nous avons pu également tester la version PC, sans évoquer le stade d'avancement du portage… les graphismes étaient évidemment au-dessus du lot malgré des ordinateurs qui avaient déjà 2-3 ans.

Vous pourrez de toute façon vous faire une idée en jouant à la démo qui sera disponible sur consoles jusqu'au 1er novembre. Par contre, il n'y aura pas de démo sur la version PC.
Environnement

C'est incontestablement la force de ce titre. Les environnements sont d'une variété jamais vue dans un Need for Speed, c'est vraiment dépaysant et ne procure aucune sensation de monotonie. Cela renforce vraiment le plaisir de conduite.
Un exemple d'environnement de The Run Les courses offrent pas mal de raccourcis et les tracés sont bien travaillés. On retrouve une variété dans les tracés qui s'était complètement perdue avec Hot Pursuit qui avait transformé pratiquement tout en autoroute. Chaque tracé a été travaillé individuellement pour procurer la meilleure expérience de jeu possible.
Les développeurs ont également veillé à obtenir un bon compromis entre réalisme et jouabilité. Dans la vraie vie, il y a un nombre incalculable d'objets au bord de la route qui vous arrêteraient instantanément. Ainsi, le jeu est beaucoup plus permissif dans les secteurs rapides que dans les parties lentes. Typiquement, dans la ville vous avez énormément d'objets au bord de la route qui vous ralentissent certes, mais qui auraient de toutes autres conséquences si vous rouliez à 300km/h.

Les événements météorologiques sont également de la partie, course de jour et de nuit, orage, vent, tempête de sable, brouillard, neige… il ne manque à vrai dire que la pluie. On nous a sorti les mêmes arguments que pour Shift 2, à savoir que techniquement c'est complexe et qu'ils se sont concentrés sur d'autres priorités. Les gars de chez Criterion avaient pourtant réussi à intégrer la pluie dans Hot Pursuit (certes au prix d'une certaine chute du framerate).
Les voitures et le comportement

The Run - Lotus vs Pagani dans la zone industrielle Comme nous l'avons déjà plusieurs fois reporté, The Run est annoncé comme étant à mi-chemin entre Shift et Hot Pursuit. Il s'agit incontestablement d'un jeu arcade simplement par le fait qu'il reprend le même principe de recharge de la nitro que Hot Pursuit, mais la maniabilité est plus subtile. Il n'y a ici aucune obligation de faire passer sa voiture en drift dans chaque virage sans quoi vous finiriez dans le mur. La conduite a sa place dans le jeu et un bon dosage de commandes vous permettre de considérablement améliorer vos temps. Même si nous n'avons pas eu l'occasion de tester un volant, ce genre de périphérique se révèlera parfaitement utilisable.

Ce qui est également intéressant, c'est que le comportement de chaque voiture a été travaillé avec soin. Nous avons en tout cas pris beaucoup de plaisir à conduire différents modèles qui avaient chacune leur caractère.
La liste des voitures est relativement importante sans être énorme. On reste dans les standards de la série. On apprécie beaucoup l'arrivée de nouvelles marques et nouveaux modèles qui rafraichissent un peu la série qui tourne depuis longtemps sur le même noyau historique. Ce qu'on déplorera par contre c'est le recours abusif aux variantes de modèles qui gonfle artificiellement le compteur.
Customisations

Dans The Run les customisations se limitent au kit et à la couleur cette Nissan est cependant livrée avec des vinlyes Comme pour Hot Pursuit il n'y a pas grand-chose à attendre en termes de customisation dans The Run. Toutefois, alors que Hot Pursuit se bordait à un choix de couleurs, il est également possible de sélectionner un certain nombre de kits carrosserie. Ils n'ont aucun effet sur l'aérodynamique de la voiture, mais permettent un minimum de personnalisation. Le nombre de kits varie en fonction de la voiture, cela peut aller de 1 à 4 (peut-être plus, nous n'avons pas regardé pour toutes les voitures).
Mode de jeu

Comme vous vous en doutez, The Run propose principalement des courses d'un point à un autre (sprint). Il y a cependant plusieurs variantes. Notamment, les courses où il faut rattraper un certain nombre de voitures (comme dans la démo de la Gamesom), les courses contre-la-montre, les courses « Rivals » où il faut battre un personnage particulier de l'histoire et dans certaines courses vous devez rester devant un concourant assez longtemps pour le battre (un peu à la manière des Highway battle d'Undercover).
À ceci s'ajoutent des événements particuliers comme des courses poursuites contre les flics (souvent combiné avec une course normale) et les courses de survie comme celle de l'Independence Pass.
Les retours en arrière

The Run est le premier Need for Speed à proposer des points de retour en arrière durant une course. Depuis maintenant quelques années, plusieurs jeux proposent des rewind comme Grid ou Dirt. Les développeurs justifient l'introduction de cette fonctionnalité par la possibilité de proposer un jeu plus dur et ainsi que d'offrir une opportunité au joueur de prendre plus de risque en sachant qu'il n'aura pas besoin de recommencer toute la course en cas d'échec.

Lamborghini vs Pagani Contrairement aux autres jeux qui proposent ce genre de retour en arrière, The Run se base sur des points de passage et un système de retour automatique. Bien que vous puissiez actionner comme bon vous semble cette option, le jeu vous replacera automatiquement en arrière en cas de gros accident. Cette automatisation permet de vous affranchir d'actions que vous auriez de toute façon entreprises. Le côté négatif est que vous n'avez pas de contrôle sur les points de passage, mais dans 95% des cas l'utilisation des retours en arrière se passe bien, au pire vous pouvez toujours recommencer la course...

En fonction du niveau de difficulté, le nombre de retour en arrière diminue. En parallèle, la force de l'IA augmente, il y a donc de grosses différences entre les niveaux de difficulté.
Ce qui rallonge la durée de vie

Nous l'avons expliqué plus haut : la durée de vie du mode The Run est très courte. La possibilité de jouer dans plusieurs modes de difficultés peut ajouter un peu à la durée de vie, encore faut-il en avoir l'envie.
C'est là qu'intervient le dorénavant incontournable Autolog qui permet de vous évaluer par rapport à vos amis. D'autant plus que cette année vous avez une évaluation en temps réel de votre position par rapport au temps qu'Autolog vous propose de battre. À défaut d'un mode fantôme, cela vous donne de précieuses informations sur les secteurs où vous perdez ou gagnez du temps par rapport à votre adversaire indirecte. Vous tirerez avantage d'Autolog en ajoutant vos amis avant de commencer le mode carrière.

Apparue avec Hot Pursuit, cette fonctionnalité a définitivement fait ses preuves et ajoute une dose importante de motivation.

Télécharger le Player pour voir cette page.

Mais ce n'est pas tout, pour ceux qui ne seraient pas très orientés « en ligne », The Run propose une partie appelée Série défis (Challenge Series en anglais) un peu à la manière de Most Wanted en son temps. Vous pouvez décrocher 4 médailles en fonction de temps de référence : bronze, agent, or et platine. Il y a en tout plus de 70 défis de quoi rallonger considérablement la durée de vie, d'autant plus qu'ils sont également reliés à Autolog. Cependant vous n'avez pas tous les défis dès le début, progresser dans le jeu vous donnera accès à des défis supplémentaires.
Bande son

Pour être parfaitement honnête, seule la version Xbox360 proposait des sons plus ou moins complets. Mais de ce que nous avons pu entendre, les bruitages et les sons des moteurs sont très réussis (comme d'habitude sommes-nous tentés de dire). Nous ne pouvons encore rien dire sur les artistes qui composent la bande-son du jeu, mais elle a son charme et devrait plaire au plus grand nombre.
Divers

The Run - BMW M3 GTS - Montagne et neige Dans les points divers qui ont été abordés, nous tenons à en souligner quelques un ici.
Les joueurs PC ont l'habitude de pouvoir reconfigurer leurs touches, ce qui n'est pas toujours le cas pour les consoles. The Run donne la possibilité de réassigner toutes les commandes du jeu comme bon vous semble. Même si les commandes par défaut donc très bonnes, cela devait convenir à tous ceux qui ont déjà leurs habitudes.

Il y a un programme VIP qui vous récompense en fonction des NFS auxquels vous avez déjà joué. Il faut bien évidemment utiliser le même compte EA. Nous ne pouvons pas encore dévoiler le contenu de ces récompenses, mais attendez-vous à quelques surprises sympathiques si vous avez joué au Need for Speed ces 4-5 dernières années.

Au sujet du multijoueurs, nous ne pouvons malheureusement pas vous en dire grand-chose. On ne peut que se fier à l'avis des développeurs qui nous annonce un mode multijoueurs repensé et vraiment cool.

L'Autolog sera accessible sur plusieurs plateformes mobiles et d'une manière plus étendue que pour Hot Pursuit. Vous recevrez également des récompenses dans le jeu en utilisant Autolog.
Impression globale

The Run - Subaru Impreza STI WRX The Run est une nouvelle preuve que la série Need for Speed ne cesse de se renouveler. On pourrait classer ce jeu dans la catégorie « jeux de voitures d'action ». L'action joue en effet un rôle principal dans cet opus et met la conduite sur un second plan. Mais en y regardant de plus près, les fans de conduite y trouveront également leur compte puisque le moteur physique, bien qu'étant orienté arcade, propose la plupart des réactions que l'on est en droit d'attendre d'une voiture. L'Autolog et les Séries Défis proposent des challenges qui combleront les plus aguerris d'entre vous.

The Run est beau, The Run est fun et Black Box devrait pouvoir effacer le mauvais souvenir qu'est Undercover. Toutefois nous regrettons la durée de vie du mode histoire et la linéarité de celle-ci. La linéarité est d'ailleurs un élément dont les développeurs sont conscients, une amélioration dans ce sens est prévue pour le futur. Fort heureusement la durée de vie du jeu ne se limite pas au mode histoire; les défis, les challenges Autolog ainsi que le mode multijoueurs vous tiendront longtemps en haleine.

Reste une inconnue, la stabilité du jeu à sa sortie. Notre version de test était non finalisée, mais à 1 mois de la sortie du jeu il y a de quoi s'inquiéter. Mais l'équipe de développement travaille d'arrachepied pour tout boucler avant la sortie le 17 novembre 2011.

Page vue 19856 fois Dernière mise à jour : 23/10/2011